Conseils de l'USEP aux parents pour un meilleur accompagnement des enfants

Usep Le sport scolaire, parce qu'il se pratique au sein de véritable regroupement et parce qu'il est institutionnalisé à travers l'USEP et surtout accompagné par les parents, peut permettre l'acquisition ou la consolidation de valeurs civiques et morales grâces aux responsabilités qu'il propose de donner au sein de l'organisation. À cela s'ajoute l'apport éducatif des pratiques sportives saines dont l'image tranche nettement avec celle sérieusement permise par les diverses affaires de dopage de scandale financier de violence et d'incivisme y compris récemment de la part de dirigeants de structure de sport et de professionnel du sport civil professionnel et amateur. C'est d'ailleurs cela qui pour l'USEP a estimé que les parents ont un rôle prépondérant à jouer.

Le saviez-vous parents ? Le sport en Alpes de Provence avec l'USEP fait appel à une condition maximale de sécurité pour la protection des jeunes sportifs, athlètes professionnels de demain. En effet, il est intéressant de savoir que les risques d'accident sont trois fois plus nombreux à la maison qu'à l'école. Aussi, est-il prouvé qu'un apprenant risque cinq fois une blessure lorsqu'il pratique une discipline sportive à la maison que lorsqu'il est sous la conduite d'un professeur d'éducation physique compétent avec une solide base de formation technique et douée en psychologie, en anatomie et en physiologie. Parents, l'USEP vous rassure.

Un éducateur sportif bien formé, et c'est le cas, parents, à l'USEP alpes de Provence qui sent plus responsable vis-à-vis de ses apprenants. Enfin, la solidarité sportive et associative mise en œuvre au sein de l'USEP participe à réduire, voire minimiser le cout d'investissement annuel lié à la participation de vos enfants aux activités sportives. Notre institution peut aider et appuyer l'apprenant pour des équipements spéciaux adaptés à un tel ou tel autre sport.

L'utilité du sport à la tendre enfance

A l'attention des parents, l'USEP au sujet du sport dans les alpes de Provence, rappelle modestement que l'activité sportive pratiquée dans un cas idoine peut aider à stimuler la croissance et améliorer la santé physique et mentale. Selon les recherches dans le domaine de la médecine, les risques de souffrir d'hypertension artérielle, de diabète, du cancer de côlon, d'obésité et de maladie coronarienne à l'âge adulte sont minimisés chez des personnes qui ont très tôt commencé des pratiques sportives.

Pour votre gouverne chers parents, sachez que les exercices sportifs pratiqués dans un cadre judicieux sont un moyen efficace de soulager le stress chez un enfant. Plus importantes encore, les activités physiques, même si elles sont pratiquées de façon modérée peuvent aider à améliorer les aptitudes de l'enfant pour l'arithmétique, la lecture et la mémorisation. Comme recommandation de l'USEP, il est important chers parents d'améliorer votre perception de la pratique du sport dès la tendre enfance puisqu'elle peut également favoriser le développement psychologique et social de votre enfant.

Les psychologues reconnaissent que le sport fournit un environnement d'apprentissage conséquent aux enfants. Il peut renforcer la capitale de soi et de la confiance en soi chez les enfants. Pour affiner enfin les stratégies d'accompagnement des parents de leur progéniture, il faut reconnaitre que l'enfant ne pratique pas le sport pour des exploits, mais primordialement pour combler une soif, celle d'intégrer une équipe et de socialiser.

Quelques conseils

Voici quelques enseignements ici proposés dans le but vous aidez pour un meilleur développement du sport chez l'enfant. Premièrement, le parent doit savoir encourager son enfant. En cas d'échec dans la pratique ou dans l'acquisition de nouvelles techniques, le parent doit savoir réconforter son enfant tout en lui rappelant les exploits déjà accomplis par le passé. Il faut éviter des récriminations qui pourront tuer en lui son capital d'estime de soi.

Deuxièmement, doit éviter à l'enfant un surentrainement. Lorsqu'il s'agit surtout de discipline individuelle, le parent doit éviter que l'enfant s'enferme dans sa pratique sportive. Certains craignant l'échec sont enclins à travailler jusqu'à huit heures par jour. Nous tenons à rappeler à l'USEP que le parent doit éviter à l'enfant cette répétition intense qui a le moindre échec pourrait définitivement le décourager. Il doit amener l'enfant à diversifier sa pratique sportive.

Troisièmement, en cas de maladie chronique, le parent ne doit pas faire croire à l'enfant que le sport est un facteur de risque. Il faut lui montrer qu'il peut pratiquer des disciplines sportives adaptées qui vont améliorer son espérance de vie. Contactez chers parents, les points focaux de l'USEP alpes de Provence pour en savoir plus.